Rockport Zaden Mens Shoes Gore On Slip wFUqaTw

Il y a 25 ans, la France n’était pas considérée comme un pays en pointe en matière d’entrepreneuriat. Aujourd’hui, environ 1500 entreprises naissent chaque jour dans notre pays. Quel est le profil de ces nouveaux entrepreneurs, quelles sont leurs attentes, leurs motivations ?

Un profil diversifié

Il n’y a pas de profil type des entrepreneurs d’aujourd’hui. Par contre, ils partagent des tendances de fond :

  • Ils viennent d’horizons divers, même si près de la moitié d’entre eux ont fait des études supérieures et bénéficient globalement d’une meilleure formation de leurs capacités entrepreneuriales.
  • Il y a de plus en plus de créateurs ex-nihilo et moins d’héritiers d’entreprises.
  • Ils sont de plus en plus « Elles » : la part des femmes chefs d’entreprise étant passée de 30 % en 1993 à 39 % en 2016.
  • Ils sont de plus en plus jeunes, fruit d’une sensibilisation précoce dans les parcours de formation et d’une forte volonté politique pour favoriser la création d’entreprises.
  • Ils développent des modes de pensée et des méthodes plus agiles, favorisant la mutation rapide, tel le Design Thinking.
  • Ils n’hésitent pas à se lancer. La crainte de l’échec est moins prégnante. L’échec est désormais considéré comme un apprentissage en soi.
  • Leur relation au financement est décomplexée. Ils ont recours au crowdfunding, à la love money, aux business angels…
  • Ils sont Digital Natives et intègrent dès le début de leur projet les aspects numériques.
  • Ils ont une plus grande acuité à appréhender le changement et à repérer des opportunités.
  • Ils intègrent immédiatement l’effet réseau comme une clef de développement de leurs affaires.
  • Ils sont d’abord en mode « solo ». On est passé de “créer une activité” à “créer son activité”, surtout à partir de 2009 avec le statut d’auto-entrepreneur. Ainsi, les trois-quarts des créateurs n’embauchent pas au démarrage et peu durant les premières années.

De nouvelles attentes ?

Y a-t-il vraiment de nouvelles attentes ? L’équation entrepreneuriale de base, écrite par les économistes dès la fin du XVIIIe siècle, est “entrepreneur = incertitude + risque + innovation”. Selon les époques, on privilégie l’un ou l’autre des termes de l’équation.

  • Depuis 25 ans, l’innovation est un thème porteur, preuve en est le dynamisme de création des start-up.
  • En matière de gestion des risques, les jeunes entreprises sont sans doute plus agiles pour les anticiper, surtout dans le domaine des services. Cela reste un point sensible à surveiller.
  • Le financement reste bien sûr toujours un défi, surtout pour la croissance.
  • Une des attentes des entrepreneurs est d’apprendre à consolider leur activité et leur croissance dans le temps.
  • Ils aspirent aussi à un engagement citoyen plus fort pour agir en local.
  • Ils tentent de trouver de l’agilité dans de nouveaux modèles économiques avec des enjeux sociétaux.
  • L’entrepreneuriat est devenu un élément de parcours de vie qui a une frontière  poreuse avec le salariat.

Des motivations axées sur la quête de sens

  • Les deux motivations constantes restent l’indépendance et le fait de saisir une opportunité de marché.
  • Mais donner un sens à son action est souvent déterminant : l’entrepreneur recherche davantage l’accomplissement personnel que la performance financière et la recherche de profit.
  • Il y a un souci écologique évident dans beaucoup de nouvelles initiatives. A la COP 21 de Paris, 21 start-up françaises étaient à l’honneur, alors qu’il n’y en avait aucune au sommet de la Terre de Rio en 1992 ! C’est l’émergence de la notion d’entrepreneuriat “soutenable ou durable” qui a pris la suite de l’entrepreneuriat “social et solidaire” des années 90.
  • Alors qu’il y a 25 ans, on donnait tout pour “sa” boite, il y a aujourd’hui une forte motivation pour garder un équilibre entre ses engagements privés et professionnels.
  • Etre entrepreneur est aujourd’hui un facteur important d’insertion sociale, alors qu’il y a 25 ans, l’entreprise était encore réservée à une élite.
     
Le 05/03/2018